Université méditerranéenne de la francophonie

Présentation de l’UMF

L’Université Méditerranéenne de la Francophone vise à l’ excellence dans le domaine de la recherche et de l’ enseignement francophone en science humaine. Elle est dotée d’ un conseil scientifique en charge de veiller à l’orientation scientifique de l’université et  des différents laboratoires de recherche ( LAMEO, LAHRA).

La vocation de l’Université méditerranéenne de la francophonie  est de proposer des programmes de recherches interdisciplinaires francophones ainsi que des enseignements sous forme de cours en ligne. L’UMF ambitionne d’être la première université numérique francophone conduite par des chercheurs travaillant autour du bassin méditerranéen.  L’Université fait  de la francophonie et de la pluridisciplinarité des enjeux majeurs de son développement .  La francophonie est un espace de partage d’un héritage culturel, social et philosophique mais aussi un espace de formation de coopération et de connaissance entre les peuples pour le bien commun.

L’UMF oeuvre pour la formation des nouvelles générations de la francophonie en développant une mutuelle entente avec les organisations lusophones, hispanophones, etc. Le terme de « discipline »  est un terme utilisé depuis la professionnalisation des sciences à la fin du XIXème siècle, il suppose l’émergence de territoires universitaires délimités par des orientations, des régimes de formation et de diplomation des universitaires. Que l’on postule à la « transdisciplinarité » qui induit de mettre en question le paradigme de la discipline, à la pluridisciplinarité qui induit une mise en relation entre diverses disciplines, à l’aune du XXIème siècle, la recherche de suppose mobiliser une approche transversale, c’est-à-dire commune des espaces de connaissances. Dans cette configuration, il s’agit de ne pas proposer un projet vague qui induirait de fusionner des disciplines en sciences humaines et sociales ou de succomber dans une conception naïve d’une intégration des sciences mais au contraire en paraphrasant Jacques Bouineau :« partir spécifiquement d’une discipline » pour ensuite poser l’enjeu de la relation entre les disciplines. Il s’agit de contribuer au développement des espaces universitaires de coopération, et répondre aux aux problèmes et défis de l’enseignement supérieur dans des sociétés confrontés à une mondialisation économique et une unification arbitraire autour du “globish” l’anglais global . Trop souvent l’idéal des Humanités de l’homme complet a été remplacé par un modèle de “consommateur du monde “ A contrario, l’UMF se propose d’être un carrefour en vue de donner aux Humanités une présence pour former, diffuser et encourager des savoirs scientifiques, littéraires, philosophiques en langue francophone. Cette question de la relation suppose d’envisager de mailler les pratiques, les théories et les méthodologies autour d’un axe et d’un programme fort de recherche en sciences humaines, sociales et politiques.

Comment  ?

L’université  est orientée sur deux laboratoires d’étude et d’analyse autour desquels se focalise une approche pluridisciplinaire.que cadre heuristique , intégrant aussi les espaces turcs et iraniens et  mobilisant de manière ouverte les différentes disciplines (anthropologie, sociologie, économie, géographie, histoire, sciences 

 Le premier laboratoire  de recherche et d’étude est orienté vers les aires méditerranéennes en tant politiques, sciences des religions, etc.) sur les enjeux de ces espaces 

 Le second laboratoire  de recherche et d’étude est orienté vers l’histoire de France des époques médiévales et modernes, engageant des programmes de recherche situés à la fois dans une perspective historique et une relation compréhensive entre les différentes disciplines des sciences humaines.

Les laboratoires ont pour vocation de proposer un programme de recherche avec des thèmes précis, des problématiques révisables annuellement après décision des coordinations des différents axes, et validation du conseil.

Direction

PRÉSIDENT DE L’UNIVERSITÉ MÉDITERRANÉENNE DE LA FRANCOPHONIE : Patrick Tacussel DIRECTEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE : Nasser Suleiman M. Gabryel DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES ET

Lire la suite »